Comment devenir chauffeur VTC.

Un VTC est un véhicule de tourisme avec chauffeur. Le conducteur de VTC travaille à son compte ou comme salarié d'une entreprise. Contrairement à un taxi, il ne peut prendre en charge que des particuliers ou professionnels, qui ont réservé le véhicule par internet ou par téléphone. Le prix de la course est connu à l'avance. Mais comment devient-on chauffeur VTC ?

Devenir chauffeur VTC : un examen préalable.

L'aspirant au statut de chauffeur de véhicule de tourisme doit passer un examen, qui prend la forme d'un QCM. Cet examen comprend 6 volets : compréhension du français et de l'anglais, sécurité routière, réglementation des transports, relation client et gestion d'une entreprise. Prendre des cours augmente les chance de réussite à l'examen mais ce n'est pas une obligation.

Devenir chauffeur VTC : des justificatifs à fournir.

Une fois l'examen validé, le futur chauffeur de VTC doit effectuer une demande de carte à la Préfecture dont relève son domicile. Cette demande ne peut être faîte que si un certain nombre de conditions sont remplies : permis B obtenu depuis plus de deux ans s'il a été passé dans le cadre de la conduite accompagné ou depuis plus de trois ans, dans les autres cas. Une visite médicale a déclaré le chauffeur apte à la conduite. Ce dernier a obligatoirement suivi, au cours des deux dernières années, l'enseignement de "prévention et secours civiques de niveau 1" (PSC1).

Devenir chauffeur VTC : absence de certaines condamnations.

Le casier judiciaire n°2 doit être exempte de condamnation à une peine de 6 mois de prison et plus et de condamnation pour conduite sans permis. De plus, le chauffeur ne doit pas jamais avoir perdu plus de la moitié de ses points sur son permis de conduire.